Tuesday, May 17, 2005

Le Final d'Enterprise, un bon épisode de Next Gé...

Attention Spoilers !!!

"These are the voyages" n’est pas le dernier épisode d’Enterprise contrairement à ce qui a été dit :

Il s’agit d’un épisode de "star trek:la nouvelle génération". On pourrait l’intituler "Pegasus, partie 1" et le résumer ainsi:

Le commander Riker en proie au doute suite à l’annonce de la venue sur l’Enterprise D de son ancien capitaine, se plonge dans une aventure holodeck pour s’inspirer des derniers faits d’armes de l’équipage du cpt Archer juste avant la proclamation de la naissance de la Fédération en l'an 2161.

Si l’on decide de le voir sous cette angle, oui, « These are the voyages » est un bon épisode et constitue une conclusion, certes imparfaite, à un arc de séries qui se sont succédées ces 18 dernières années:

Quel plaisir d'abord, de revoir, 2 héros de next gé, dans les costumes et les décors de l’époque de leur grandeur, (à ce propos c’est surtout Marina Sirtis qui a pris un coup de vieux par rapport à la série, alors que Jonathan frakes, est lui tout a fait crédible)

Quel plaisir aussi de voir, la liaison entre les différentes séries se renforcer encore, en faisant entrer les personnages d’"Enterprise" dans une sorte de légitimité que seule la reconnaissance de "générations futures" pouvaient leur donner.

Quel plaisir enfin de voir, à la fin de l’épisode, un hommage appuyé aux différentes étapes de la saga star trek, avec leurs thèmes musicaux et leurs univers visuels respectifs etc...

Ceci étant dit, il est tout a fait compréhensible que Jolene blalock et d’autres membres de l’équipe de la série "Enterprise" aient été blessés de la façon dont a été construit ce « final »

Les personnages d’Enterprise sont réduits ici à l’état de « marionnettes holographiques »; le fait qu’ils puissent être vulgairement effacés à tout moment par des membres d’une autre série qui a, en son temps, rencontré, un succès phénoménal, relève presque du lapsus :

"En gros, Enterprise n’a jamais été une grande idée, contrairement à next ge, on peut donc la zapper sans problème."

C’est ainsi que non seulement, 6 ans de son "histoire" ne nous seront jamais racontés, mais en plus, ses derniers développements n’auront d’autre intérêt que d’ aider Riker à prendre une décision, certes difficile, mais pas si cruciale dans l’histoire de star trek.

Justement coté scénario, loin très loin d’un épisode de 2 heures, aux ambitions démesurées avec paradoxes temporels et autres ressorts dramatiques, comme "all good things" pour Next gé ou "Endgame" pour Voyager, nous avons droit ici à 42 minutes de programmes avec des incohérences et des choix scénaristiques plutôt discutables:

Tucker qui en a vu bien d’autres, se sacrifie de manière totalement injustifiée, parce que 4 extra terrestres miteux ont (trop facilement) abordé l’Enterprise, un vaisseau comme par hasard complètement vide de son équipage et de ses officiers de sécurité à ce moment là.

Par ailleurs, Riker est sensé assisté à une re-création holographique d’événements historiques qui se sont déroulés il y a plus de 200 ans (next ge se situant en 2370 environ)
Comment alors peut il assister à des conversations d’ordre privé entre T’pol et Tucker par exemple?

Sauf à admettre que l’histoire a été romancée par l’auteur du programme, qui ne fait alors qu’extrapoler, ce qui pose la question de l’admission de cet épisode dans le canon officiel de star trek.

Concernant les personnages, aucun d’eux n’évolue réellement alors que 6 ans se sont écoulées entre les evenements relatés dans terra prime, l’avant dernier épisode et ce final : la relation tucker/T’pol qui n’a ou n’aurait pas évolué d’un pouce en est le parfait exemple.

Quoi qu’il en soit, avec ses presque 4 millions de téléspectateurs, « these are the voyages » marquera juste une pause du phénomene star trek et certainement pas son arret, car comme l’a dit Gene Roddenberry, "la base de cette série c’est la galaxie !! ça fait beaucoup d’histoires à raconter !"


Troi et Riker en pleine reconstitution historique

4 comments:

laky said...

Enterprise sera certainement reconnu comme une excellente série ds le futut

Anonymous said...

C'est quoi le futut ? lol

Misha said...

j'avoue que c'est un commentaire très constructif. merci d'avoir soulevé cette question.

Rem said...

j'espere de tout coeur qu'Enterprise sera reconnue moi aussi, car cela pourrait donner lieu à quelques idées sur une série intermédiaire entre Enterprise et Star Trek (TOS) , avec cette fameuse naissance de la fédération que promettait la série... Et sur cet épisode pour moi nullissime dans l'univers Star Trek, je n'ai que deux mots : quelle honte !!!! En effet, non seulement comme le souligne très justement l'article (bravo d'ailleurs !) il a beaucoup d'incohérences et engendre beaucoup de frustrations, c'est presque humiliant pour les personnages de se voir donc ainsi tué aussi facilement (Tucker), abordé (le vaisseau), manipulé (les scènes dans la cuisine), et jeté (l'holodeck et surtout la naissance de la fédération avec l'équipage aussi loin...ridicule , surtout après le sauvetage de la Terre suite à la saga Xindi... vraiment n'importe quoi)
Cette série apportait un plus énorme et faisait suite à Voyager de façon très logique en nous emmenant en même temps dans le passé mais aussi le futur, la guerre temporelle est une vision très forte du futur romulien mais plus tard aussi du futur de la fédération auquel Janeway va être confrontée elle aussi...
Il y a des épisodes de Star Trek que je n'aurais pas aimé voir, ils sont rares, et dans cette série, seul celui là sera oublié.