Wednesday, April 06, 2005

Les Orions: Vertes et Sexy depuis 40 ans...

De nombreux détracteurs d'Enterprise reprochent à la série d'être un peu trop axé sur la plastique avantageuse de Jolene blalock ou encore sur le corps d'athlète de Scott Bakula; bref, de jouer la carte sexy pour pallier un manque patent de scénario.

Ces critiques sont en partie justifiées, mais en partie seulement :

En effet, dès le premier épisode de star trek classic, ce fameux pilote refusé en 1964 par la NBC, une race de femmes extra-terrestre à la peau verte faisait son apparition.

Dans un décor des mille et une nuits, en fait une simulation des Thalosiens pour amener le cpt Pike à livrer son esprit, on apprenait qu'"Aucun homme ne peut leur résister"

4 ans plus tard, Yvonne Craig, dans l'épisode "whom gods destroy" finissait de nous en convaincre, Torride, toujours aussi verte et vétue d'une tenue ultra légère, même d'après nos standards actuels.


Yvonne Craig dans ST: Classic, en 1968

Mais plus largement, la série classique a toujours jouer l'atout du charme et de la sensualité: mini jupes vraiment mini pour les membre d'équipage féminins alors qu'elles étaient sensées être l'égale des hommes; costume des femelles extra terrestres plus que suggestifs (signé William Ware thess, costumier en chef plutot inspiré) etc...

Les films et la nouvelle génération s'étaient pas mal calmés, c'est vrai, même si on se souviendra cependant des Edos dans la première saison de TNG et du costume transparent de marina Sirtis dans "man of the people".

Deep Space Nine amorca quelques tentatives pour devenir une série plus sexy : les Dabo girls, Terry Farell sur Risa ou encore certaines recreations holographiques.

Mais c'est surtout Voyager, avec Seven of nine qui redonnera à star trek, un ton plus "hot", y compris dans les histoires, la plupart maniant en parallèle un humour second degré vraiment sympa.


B. Sue Luther 35 ans après dans Enterprise

La série Enterprise, aux sources de la saga , ne fait donc que confirmer une tendance qui a donc toujours été plus ou moins présente.

Son statut de préquelle a permi à la race des femmes orions d'effectuer un fabuleux come-back, 35 ans après, dans deux épisodes : Borderland en novembre dernier et "Bound" le prochain épisode de la série qui sera diffusé le 15 avril aux Etats Unis.


Bound : un des derniers épisodes d'Enterprise.

Un dernier hommage à ces aliens incroyablement sensuelles, peu avant la fin d'une série, qui aura fait de ce dernier adjectif sa marque de fabrique.

A propos des orions, je me suis souvent demandé comment des femmes certes sculptées à la perfection, pouvaient être aussi charmantes avec un pot de peinture verte sur l'integralité du corps.

j'ai eu la réponse de manière inattendue, en lisant une parabole folklorique sur un personnage biblique: Esther.

Dans cette parabole, on indique que le roi de Perse cherchant épouse dans toutes ses provinces est tombé fou amoureux, au premier regard, de la jeune Esther, ce, malgré son teint vert !!

Après avoir vu les femmes orions dans star trek, ne faudrait il pas plutot dire, grâce à celui ci?

1 comment:

p.licausi said...

Crois-tu que la belle Esther était une rescapée d'un crash de vaisseau dont l'équipage était Orion ?